Efficacité énergétique vs. Réduction de consommation

Choisir la bonne stratégie pour une performance optimale

La plupart des bâtiments commerciaux modernes sont efficaces, ce qui signifie qu’ils consomment un nombre relativement faible de kWh par service fourni. Mais très peu d’entre eux prennent le temps de reconsidérer la quantité dont ils ont réellement besoin au départ, ce qui entraîne un gaspillage d’énergie (par exemple, la surchauffe des centres commerciaux en hiver). En termes simplifiés, l’efficacité énergétique consiste à remplacer une vieille ampoule par une LED, la réduction de consommation d’énergie consisterait alors à éteindre la lumière lorsque vous quittez une pièce.

L’une des principales préoccupations concernant les stratégies d’économie d’énergie est de mesurer les progrès réalisés. Prenons l’exemple d’un bâtiment qui a consommé un nombre X de GWh en 2019, mais qui en a consommé X-1 en 2020 grâce au déploiement de mesures d’économie d’énergie, mais aussi à la suspension temporaire des activités en raison de la pandémie. C’est un point où beaucoup de personnes se désintéressent des services d’économie d’énergie parce qu’ils semblent trop difficiles à quantifier. Cependant, il existe des normes internationalement reconnues pour établir une base de référence qui reflèterait la consommation du site sans mesures de conservation.

Le tableau de bord « Hive Vision » de BeeBryte donne un aperçu clair des économies d’énergie générées

Traditionnellement, les incitatives du gouvernement pour améliorer la performance énergétique d’un bâtiment mettent l’accent sur l’efficacité énergétique, avec très peu de mentions de stratégies d’économie d’énergie. C’est pourquoi de nombreux bâtiments se tournent vers l’achat de nouveaux équipements plus efficaces, sans explorer les moyens d’améliorer l’existant. Si nous prenons l’exemple du refroidissement des locaux, la durée de vie d’un groupe frigorifique, responsable de la production de froid, est d’environ 15 à 20 ans. Le remplacer après 5 ans parce qu’il existe un modèle plus récent ne constitue pas une stratégie durable (ou économique).

Il y a plusieurs mesures que nous pouvons prendre avant de nous tourner vers la rénovation des équipements :

  1. Formation et changement d’habitudes – garder les fenêtres fermées pendant que le chauffage est en marche
  2. Réévaluer les besoins – avons-nous vraiment besoin que les lumières soient allumées dans le bureau à 3 heures du matin ?
  3. Contrôle intelligent et dynamique – un système qui anticipe et s’adapte aux changements des besoins (ceux-ci sont différents selon le climat, la saison, le moment de la journée, l’activité, etc.).

Cette troisième et dernière étape se présente généralement sous la forme d’une solution logicielle qui permet une interface simple avec l’équipement existant, et n’entraîne aucune interruption du fonctionnement de l’équipement de chauffage et de refroidissement. De plus, elle ne nécessite pas d’investissement matériel important, contrairement à une mise à niveau.

De nombreux bâtiments utilisent déjà différents systèmes d’automatisation pour contrôler le fonctionnement des équipements de chauffage et de refroidissement et d’autres équipements, simplement parce qu’il n’est pas possible (ou souhaitable) de les gérer manuellement. Toutefois, ces systèmes suivent un ensemble de règles fixes, ou réagissent en fonction de l’évolution des conditions. La vraie innovation est le contrôle prédictif ! Un logiciel qui anticipe les besoins en matière de météo/occupation/activité et qui ajuste le fonctionnement des équipements avant tout changement pour une performance et un confort optimal.

Cliquez pour en savoir plus sur le contrôle CVC prédictif

Une telle démarche réunit les mérites de l’efficacité énergétique et de la réduction de consommation. Toutefois, le point clé est que, avec la bonne stratégie, même les installations les plus modernes (et les plus efficaces) peuvent être améliorées et offrent un potentiel d’économies supplémentaires d’énergie, de coûts et de CO2.

#efficacitéénergétique #économiedénergie #bâtiments #énergie #GTB #chauffage

Partager sur :